1. SKIP_MENU
  2. SKIP_CONTENT
  3. SKIP_FOOTER

volInitiationAvion

baptemePlaneur

Présentation

Le Royal Verviers Aviation met en oeuvre plusieurs avions: biplaces d'écolage et quadriplace de voyage.

L'écolage

Par vocation, les aéroclubs s'efforcent de mettre l'aviation à la portée du plus grand nombre. La formation de pilotes constitue donc une part importante de notre activité.

Depuis la mise en place du règlement européen, l'écolage ne nécessite pas de visite médicale, du moins dans un premier temps. Ainsi, l'élève peut débuter tout de suite et confirmer ainsi son affinité pour le pilotage en volant sur un appareil biplace, avec un instructeur.

Il apprend à maintenir son appareil en ligne de vol, à virer "proprement", à décoller, à atterrir. Quand l'instructeur estime que son élève est capable de ramener sa machine et son chargement intacts au sol, c'est le moment - toujours inoubliable - du premier vol solo.

Avant ce premier vol solo, l'élève devra avoir obtenu un certificat médical "classe 2" (ou LAPL) auprès d'un médecin aéronautique ou d'un centre agréé (voir par exemple sur http://aerodoc.be/).

Une partie importante de l'apprentissage consiste à assimiler quelques notions de théorie, couvrant la réglementation, la météorologie, la navigation aérienne et la technique des aéronefs.

La théorie et la pratique se font idéalement en parallèle car le "cross-feeding" est alors optimal, chacune des formations profitant de ce qui est acquis dans l'autre formation.

Pour la théorie, le club organise chaque année les cours de mi-septembre à fin mai. Les cours sont données par les TKI (Theoretical Knowledge Instructor), tous des professionnels de l'aviation ou de la matière enseignée. Début juin, un examen "à blanc" permet de s'assurer que les élèves ont bien assimilé la matière. On les autorise alors à à présenter l'examen officiel à Bruxelles.

Pour la pratique, après un minimum de 45 heures de vol, et à condition d'être reconnu apte par son instructeur, l'élève présente son examen pratique devant un examinateur agréé, ce qui lui permet d'obtenir sa licence de pilote privé (PPL), avec la qualification "avion terrestre monomoteur à piston" (SEP Land).
Il pourra alors voyager partout en Europe, seul ou avec des passagers.

Pour beaucoup, il ne s'agit que d'une première étape. Le pilote licencié peut continuer sa formation pour acquérir des compétences supplémentaires et d'élargir son horizon: qualification sur d'autres avions, comme par exemple le fameux "Piper cub PA18", qualification de pilote de remorqueur, de voltige, de vol aux instruments..., avant, pourquoi pas, les licences de pilote professionnel ou de pilote de ligne...

Que faire pour devenir pilote ?

Pour voler au Royal Verviers Aviation, il faut être membre du club, c'est à dire être en règle de cotisation et de caution. il faut aussi 16 ans accomplis et, pour les mineurs d'âge, avoir l'autorisation des parents.

La cotisation annuelle est réduite pour les jeunes (-25 ans).

La caution est une somme mise par le membre utilisateur à la disposition du Royal Verviers Aviation ASBL. Elle est destinée à couvrir toute somme potentiellement due.

Son montant dépend du type de machine utilisée. Elle est récupérable lors du départ du club.

Renseignements pratiques

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Cadeau1

Cadeau2

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

HistoireClub

        RVAFacebook